Les pompes à chaleur ont le vent en poupe. Les Français sont de plus en plus nombreux à choisir cette solution qui présente de nombreux avantages, tant au niveau de son installation que de son utilisation. Les professionnels des énergies renouvelables, comme Alpes Energies Nouvelles, mettent en avant les performances des pompes à chaleur (PAC), ainsi que leur impact sur l’environnement. Découvrons dans cet article les différents types de pompes à chaleur actuellement proposés sur le marché.

Les caractéristiques des pompes à chaleur

La pompe à chaleur est particulièrement prisée lorsque vous devez remplacer une chaudière à gaz ou encore à fioul. Elle se sert de l’énergie extérieure, à savoir l’air, le sol ou l’eau. La pompe à chaleur capte ainsi cette énergie pour ensuite la restituer à votre logement sous forme d’air chaud ou en la transférant à l’eau de votre système de chauffage.

Il faut savoir que la pompe à chaleur peut être classée selon la source d’énergie ou selon son champ d’application (pour le chauffage et/ou l’eau sanitaire). Elle peut en outre être combinée à d’autres systèmes d’énergie, on parle alors de solutions hybrides.

Les types de pompe à chaleur

On retrouve actuellement plusieurs modèles de pompes à chaleur. Parmi elles, on retrouve :

  • La pompe à chaleur sol-eau : ce modèle se sert de la géothermie, à savoir la chaleur des sols. Cela présente un avantage certain puisque la température est plus constante que celle de l’air par exemple. C’est pourquoi ces PAC ont en général des températures d’arrivée plus élevées, avec des variations moindres. Le réseau de captage de la chaleur peut être soit vertical, soit horizontal ;
  • La pompe à chaleur eau-eau : cette PAC utilise la chaleur de l’eau souterraine grâce à une pompe qui  est ensuite conduite vers l’évaporateur de la PAC. Ce dernier extrait la chaleur de l’eau pour la transmettre à l’eau du système de chauffage et de production d’eau chaude ;
  • La pompe à chaleur air-eau : cette fois-ci, la chaleur thermique de l’air est utilisée pour être transférée à l’eau du système de chauffage. Contrairement aux autres modèles, le réseau de captage est assez minime, puisque l’évaporateur est en contact direct avec l’air, d’où un coût d’installation et un rendement très intéressants. C’est pourquoi ces pompes sont très prisées, notamment dans le cadre d’une rénovation ;
  • La pompe à chaleur air-air : il s’agit du même principe que les pompes air-eau, à cela près que la chaleur captée est redistribuée sous forme d’air chaud dans les pièces de l’habitation. C’est la solution tout indiquée lorsque la pose d’un chauffage à eau circulante n’est pas possible, ou pour un chauffage d’appoint ;
  • Le chauffe-eau thermodynamique : cette solution est utilisée pour la production de l’eau chaude sanitaire. Ce chauffe-eau récupère l’air non chauffé (intérieur ou extérieur) pour chauffer l’eau sanitaire, il représente une alternative particulièrement économique : la consommation est en moyenne trois fois moindre que celle d’un chauffe-eau traditionnel !