La digitalisation fait désormais partie de notre quotidien, et le secteur de l’immobilier n’a pas échappé à la tendance. La crise mondiale inhérente au Covid-19 a particulièrement accéléré ce phénomène, les professionnels de l’immobilier ayant dû rapidement s’adapter à ce nouveau contexte. Les acteurs de l’immobilier neuf, comme le groupe Pichet à Bordeaux ou Carréneuf de Michael Juret à Angers, ont ainsi adopté de nouvelles approches et de nouveaux outils. Le point.

L’essor de la digitalisation pour faire face à la crise du Covid-19

On ne peut aujourd’hui nier que la pandémie du Covid-19 a joué un rôle dans l’accélération de la digitalisation du secteur immobilier. On peut même ajouter que plusieurs années ont été gagnées ! Devant l’urgence de la situation, les professionnels de l’immobilier ont en effet rapidement dû trouver des solutions afin de permettre une continuité de leur activité. Et le digital a permis cela.

Les Français ont pris de nouvelles habitudes du fait du confinement imposé. Sans avoir la possibilité de sortir, les professionnels ont alors dû mettre en place des solutions permettant la visite de biens immobiliers. Il faut rappeler que cette interdiction de se déplacer a conduit à la fermeture des bulles de vente, mais aussi à l’arrêt des chantiers, la suspension des permis de construire, la fermeture des études notariales, la diminution des activités administratives… Tout cela a fortement impacté l’immobilier, les prospects et clients quant à eux ont modifié leurs comportements.

Il était ainsi urgent de revoir les modalités du parcours client, et de faire face à ces nombreuses contraintes. En faisant appel au digital, les professionnels ont réussi le tour de force de faire perdurer leur activité, tout en offrant confort et sécurité aux clients souhaitant acquérir un logement.

Les solutions digitales appliquées à l’immobilier

Il était en effet primordial d’assurer une information claire et fiable aux clients, mais surtout de poursuivre la vocation de conseil et d’accompagnement propre aux métiers de l’immobilier. Les visites virtuelles sont bien évidemment le premier point digital mis en œuvre. Il est ainsi possible de découvrir et de visiter un bien depuis un simple écran d’ordinateur ou de smartphone. Il faut de plus savoir que les annonces offrant ce type de visite sont deux fois plus consultées !

Parmi les évolutions, on peut également souligner la possibilité d’effectuer un état des lieux à distance, la dématérialisation des documents, la signature électronique des actes à distance, l’auto-estimation des biens en ligne… Autant d’outils et de solutions qui permettent de maintenir l’activité immobilière en toute sécurité, que ce soit pour les clients ou pour les professionnels.

Il ne faut par ailleurs pas perdre de vue que, outre la situation pandémique ayant servi d’accélérateur, la digitalisation fait écho à une réelle demande actuelle. C’est pourquoi ces nouvelles approches ne sont pas destinées à être éphémères, mais bel et bien à s’inscrire dans la durée. Le digital est en effet synonyme de sécurité dans notre contexte actuel sanitaire, mais aussi de rapidité, de gain de temps et d’efficacité.